Skip to content

Download E-books La deuxième vie d'Aurélien Moreau PDF

By Tatiana Arfel

Rentrer du travail sans même se memento du trajet. Monter revérifier qu’on a fermé l. a. porte à clé. Regarder l’heure, l’après-midi est déjà là, où est donc passé le matin ? Et le week-end dernier, on a fait quoi déjà, rien ? Instants multiples où nous n’étions pas là. Où nous cachions-nous alors, derrière combien de murailles, combien d’écrans, est-ce du temps définitivement perdu, celui qui n’a pas été vécu ?

Imaginons donc. Chez Aurélien ces absences s’étendent à toute sa vie. Il n’y est jamais, ne se souvient de rien, sauve quelques faits sur des carnets. Pourtant du dehors, Aurélien a l’air general. Même trop general pour être common, commère-t-on parfois. Normopathe, finalement, rien ne dépasse et des mots blancs.

À moins qu’il n’y ait possibilité d’une deuxième vie, une probability cette fois d’y arriver. À naître dans son corps, sentir dans sa peau, à jouir, à goûter. À trouver une langue à soi pour pouvoir raconter. Il faudra quitter son lifestyles ancienne, renoncer au calme movie noir et blanc et muet. Risquer de tout perdre, habitudes et tranquillité, pour ne pas expirer avant l’heure.

Quitte, ou double.

Show description

Read Online or Download La deuxième vie d'Aurélien Moreau PDF

Similar Literature books

Oliver Twist (Penguin Classics)

A gripping portrayal of London's darkish legal underbelly, released in Penguin Classics with an advent by means of Philip Horne. the tale of Oliver Twist - orphaned, and set upon by way of evil and adversity from his first breath - surprised readers whilst it used to be released. After working clear of the workhouse and pompous beadle Mr Bumble, Oliver reveals himself lured right into a den of thieves peopled through bright and noteworthy characters - the crafty Dodger, vicious burglar invoice Sikes, his puppy Bull's Eye, and prostitute Nancy, all watched over by way of crafty master-thief Fagin.

The Brightest Star in the Sky: A Novel

A wry and life-affirming tale-and the Irish literary star's most recent manhattan instances bestseller. Marian Keyes's inimitable mix of rollicking humor, bubbling prose, and desirable tales that take care of real-life concerns have received readers around the world. akin to the blockbuster motion picture Love, truly, her new novel The Brightest superstar within the Sky, good points seven associates whose lives develop into entangled whilst a sassy and prescient spirit descends on sixty six big name highway to substantially rework a minimum of one person's lifestyles within the Dublin city condominium.

The Night Before Christmas (Penguin Christmas Classics)

One in all six loved Christmas classics in collectible hardcover editions Written in 1831 through the daddy of Russian literature, this uproarious story tells of the blacksmith Vakula’s conflict with the satan, who has stolen the moon and hidden it in his pocket, permitting him to wreak havoc at the village of Dikanka.

The Little Prince

Few tales are as broadly learn and as universally loved through young children and adults alike because the Little Prince. Richard Howard's translation of the loved vintage superbly displays Saint-Exupéry's distinct and proficient type. Howard, an acclaimed poet and one of many preeminent translators of our time, has excelled in bringing the English textual content as shut as attainable to the French, in language, type, and most crucial, spirit.

Additional info for La deuxième vie d'Aurélien Moreau

Show sample text content

Assis en tailleur par terre je n’entends plus discourir ma nouvelle rencontre, tout entier dans les chatons et vivant leur vie : dormir jouer manger, dans l’ordre qu’on voudra, se blottir dans les fourrures maternelles, plus tard seulement risquer sa peau contre gros matous à qui manque une oreille, pour le second passer des heures douces, consacrées au mouvement du grandir. Pas de travail pour les chatons, pas d’entreprise et pas de CDI, chercher une flaque de soleil ou un recoin à l’ombre, débusquer une tête de poisson sous une desk touristique, jouer avec des insectes imprudents, se trouver un abri pour les jours d’orage, céder aux caresses d’humains attendris, savoir s’enfuir devant les gros ennemis, s’accoupler donner naissance élever ses petits, et puis ça recommence… Ce sera pour une autre vie, je l’espère, los angeles mienne est chargée à bloc de questions et mon chemin est escarpé, dans six mois dans un an je ne sais où je vivrai, j’espère seulement que chaque jour qui passe je tiendrai ma barre, que j’arriverai à ne plus rien éviter, à tout prendre vent de face, même si ça ralentit, je ne suis plus pressé. Et maintenant c’est mon reflet que je vais affronter, dans los angeles première boutique que je vais débusquer, dans l’arrière ville tout près d’ici, pas sur le port où les vêtements sont ornés de emblems, James Bond n’est pas non plus sponsorisé. L’échoppe est vieillotte et surannée, en devanture suggest des lingeries féminines gigantesques, corsetées baleinées amidonnées, et des gowns à fleurs plastifiées qui sont sûrement pratiques. los angeles vendeuse âgée me sifflote du grec, je montre mes vêtements un peu jaunes déjà, elle opine et s’en va. Disparaît derrière une tenture, revient bras chargés de coton et de lin, pantalons larges et chemisettes et, et, et : des marcels (c’est ici enseigne des hommes à l’ancienne), ça par contre, pas query. Elle me pousse derrière une esquisse de rideau, une tentative plutôt, il n’y a personne, je me swap un peu gêné et sors attendre son verdict expérimenté. Elle sourit, ène daxi, c’est parfait, me dirige au miroir, et c’est vrai : ce n’est plus moi. C’est vraiment moi. C’est moi, en mieux. Moi débarrassé de mes costumes marrons aussi bien que de mes vêtures adolescentes, moi plus si jeune, mais pas vieux, plus si maigre, appropriate. En pantalon clair et bien coupé, mes bras dépassent de mes manches, déjà un peu bronzés, et mon visage est cellular, je le vois puisque je souris, à moi-même à los angeles vendeuse, à mon snapshot qui n’a pas disparu, à mon corps longtemps délaissé qui ne s’est même pas vengé : toujours là. Et il sera mieux encore, bientôt, avec le recreation qui m’attend, oui, c’est en vélo que je monterai à Aféa, foin de bus furie, de moteurs et d’essence, par mes jambes je grimperai l. a. montagne sacrée, troisième element du triangle des temples parfait, mon corps me portera comme le vent tout au sommet. Je prends deux ensembles blancs, un autre beige, et finalement un noir aussi, un gown de nuit. l. a. vendeuse qui virevolta à mes chevilles ne me laisse pas partir, m’enfonce sur un tabouret, se met à sa computing device, coud sur le champ les ourlets, tout en continuant à parler.

Rated 4.04 of 5 – based on 22 votes